Un air de provence, un air de vacances

Il y a peu, je devais réaliser un cadeau d’anniversaire pour Belle-maman. Il y a eu un éclair de génie, et nous avons décidé de réaliser des verres provençaux !

Comme les flûtes de champagne ont une vie courte, on a choisi des flûtes, que j’ai peinte. Il y a donc un total de 12 flûtes de champagne, 12 motifs provençaux différents (autant que possible).

C’était un plaisir de les faire, sachant que cela faisait un moment que je n’avais pas pu peindre sur des verres. Oui, ça me manquait un peu, quand même.

Un salon sur le thème des villes du monde

Bonjour à toutes et tous en ce beau dimanche !

Petit article pour vous présenter rapidement les quatre toiles qui ornent l’un des murs de notre nouveau séjour. Je voulais faire un thème « city » comme nous aimons tous les deux voyager.

Pour cela, j’ai pris 4 toiles 20×20 que j’ai peinte en noir. Ensuite, j’ai fait imprimer sur feuilles A3 des images trouvées sur le net qui nous plaisaient (Londres, Tokyo, New York et Paris). Puis j’ai dessiné sur feuilles calques les lettres de chacune des villes, les ai découpées, pour faire les contours de ces dernières sur les impressions.

J’ai découpé les lettres ainsi reproduites, j’ai collé chaque lettre sur feuille Canson pour donner de l’épaisseur et donc les rendre un peu plus solide. Enfin, j’ai utilisé un adhésif double-face relativement épais pour les coller sur chaque toile, et pouvoir créer un effet de relief.

Simple comme bonjour, et vous pouvez décorer votre salon ou n’importe quelle autre pièce à petit prix !

Donald Duck, ce râleur que l’on aime quand même

Ce matin, je vous présente une commande que j’ai eu beaucoup de plaisir à réaliser. Il s’agit de sous-verres Donald Duck ! Ils ont été commandé par une amie anglaise, fan de ce cher canard râleur. Quand on aime on ne compte pas : ce sont donc 8 Donald Duck qui trôneront fièrement sur la table du salon, accompagnés de doux cocktails.

La suite de la commande me demandera beaucoup de temps, puisqu’il me faudra peindre Donald sur 6 verres, et 3 autres seront dédiés aux petits-enfants de mon amie (un Dingo, une Ariel et une tortue). L’attente risque d’être longue, mais je vous promets que je m’appliquerai pour qu’elle en vaille le coup !

En attendant, des créations sont en cours, cette fois-ci pour moi-même : il est grand temps d’étaler un peu de mon univers sur les nouveaux murs qui nous entourent, mon ami et moi, depuis près de deux mois. Je vous montrerai tout ça en temps voulu. =)

Des nouvelles avec des commandes et… des commandes !

Depuis quelques temps maintenant, ma vie prend un nouveau tournant. Beaucoup de choses nouvelles m’arrivent, et je les gère au fur et à mesure, tentant de ne pas me prendre la tête, de vivre au jour le jour. Difficile, certes, mais je m’accroche !

J’avais promis, pour celles et ceux qui me suivent sur ma page Facebook, un article pour présenter les dernières commandes. Honte à moi, je n’ai pas eu le temps… Je le prends donc aujourd’hui, en un samedi ensoleillé mais très frais du Nord !

D’autres viendront, mais comme ce sont des cadeaux non offerts… il faudra être patients !🙂

Quelques commandes en cours et une toile du Chat du Cheshire

Bonjour !

Je suis très occupée ces derniers jours, des nouvelles arrivent (de bonnes, de très bonnes), et du coup tout se bouscule. Pas que je m’en plaigne : ça me fait un bien fou. Mais du coup, je me presse un tant soit peu pour les commandes passées et celles à venir : toute une organisation que je vais devoir mettre en place.

Du coup, je ne vous montre pas tout d’un coup, mais une partie de ce que j’ai réalisé jusqu’à présent. Ce sont des pots à crayons et un plumier, d’autres vont venir.

Oh, et comme je l’aime, j’avais envie de le faire sur toile, pour la décoration du futur bureau… =D

IMG_1987

Belle journée créative à vous !

Test Perles & Bijoux pour Creavea

Bonjour tout le monde !

Les articles se font rares, dû à un état de santé déplorable… Mais place au sourire avec des créations !

Il y a quelques semaines maintenant, Creavea cherchait des blogueurs/-euses pour tester de nouveaux produits Perles & Bijoux, produits que vous trouverez en bonne compagnie ici. J’avais envie, depuis un moment, de tenter l’expérience, et de commencer par du simple, voire même du très simple. Pas de souci, c’est aussi l’occasion de vous proposer des DIY sur une broche épingle à nourrice à trois trous, et un petit bracelet tout modeste (que je risque de perfectionner dès que possible !).

Avant tout, voilà la commande que j’ai passée :

IMG_1787

Passons au premier DIY : la Broche épingle à nourrice

  1. Tout d’abord, coller le cabochon dans le support prévu à cet effet.

2. Ensuite, prenez un anneau pour le passer en premier dans le support, puis dans le trou central de la broche.

3. Répétez la même opération pour les deux autres breloques (ici, j’ai choisi une robe et un parfum !).

J’utilise des pinces pour éviter que les produits ne me glissent entre les doigts… Chacun fait comme il le sent je pense, pour quelques-uns j’ai pu le faire juste avec les doigts.

Pour ce second DIY, je vous propose un petit bracelet ! Encore une fois, rien de fou, puisque je débute, mais ça peut toujours vous donner des idées =)

  1. J’ai commencé par prendre un cordon rouge, que j’ai « torsadé » autour du bracelet. En fait, je le passais d’une maille à l’autre. Faites un noeud à la toute première maille, et à la dernière, afin que le cordon reste lié au bracelet.

2. Ensuite, j’ai choisi d’autres breloques : une horloge, une théière 3D, une fourchette et un cintre. De la même façon que pour la broche, il suffit de lier les breloques aux mailles du bracelet avec un anneau pour chaque.

Voilà donc mes deux premières créations « bijoux » ! J’espère que ça vous aura plu =)

J’en profite pour remercier Creavea, encore une fois, de m’avoir permis de tester ces produits ! Ce fut une très bonne découverte, qui me donne envie d’en faire davantage, et de m’améliorer surtout.

unnamed

Je suis allée voir pour vous The Revenant

J’ai pris un peu de temps avant de rédiger cet article, je voulais prendre du recul (mine de rien, c’est cool de le faire, si si je vous assure !).

Aujourd’hui, je vous parle donc du film dont beaucoup parlent, notamment parce qu’il est celui qui a enfin permis à Leonardo DiCaprio d’obtenir l’Oscar tant espéré. Je ne vous cacherai pas que je suis très heureuse de sa récompense, amplement méritée. Mais c’est affaire de goût comme on dit.

The Revenant est réalisé par Alejandro González Inárritu, partiellement adapté du roman de Michael Punke, Le Revenant. On y retrouve donc Leonardo DiCaprio, mais également Tom Hardy, et Domhnall Gleeson. Mais si, vous vous rappelez forcément de lui, regardez !

hux téléchargement

Voilà pour les acteurs qui m’ont marquée. Oui, ça fait peu, mais en même temps, pendant les presque trois heures du film, on n’en voit pas tant que ça, ou alors ils m’ont laissée de marbre.

Pour l’histoire : vous êtes plongés dans l’Amérique bien sauvage des années 1800, quand la Louisiane a été achetée par la France. Des trappeurs américains, aidés par Hugh Glass (notre Leo) accompagné de son fils Hawk (amérindien), amassent des fourrures pour se faire du blé. Malheureusement, ils sont attaqués par des indiens (les Arikaras), et sont obligés de fuir après d’énormes pertes humaines. Outch. Le capitaine Andrew Henry (Domhnall Gleeson), qui dirige les trappeurs, compte sur Glass pour les aider à rejoindre Fort Kiowa (un village où, en gros, tout le monde sera sauf). Tout cela est bien sympathique, vous en conviendrez, mais ça ne va pas durer. Alors que Glass part chercher de la nourriture pour les survivants, il se fait sauvagement attaquer par une maman grizzli qui défend ses petits. Quand il est retrouvé et ramené au camp, beaucoup veulent l’aider à s’en sortir, mais Fitzgerald (joué par Tom Hardy, brillant), qui n’a guère l’air d’apprécier Hugh et son fils métis, veut le laisser mourir. Eh bien, c’est ce qu’il fera. Notons que tout ceci est inspiré de faits réels : Hugh Glass a existé (je lui accorde donc une minute de silence, respect).

revenant-tom-hardy

Bon, je présente ça comme si c’était terriblement nul, mais je vous rassure tout de suite : ce n’est pas le cas. C’est juste que je trouve que ce n’est pas le plus intéressant, sur bien des points. Déjà, le synopsis raconte tout ça, et puis en regardant la bande-annonce, tout le monde le sait. Sachez pourtant que c’est assez « long » à venir. Voilà un premier point pour moi dans ce film : sa durée. Même si le film est bon dans son ensemble – pour moi hein –, j’ai trouvé des passages longuets, presque ennuyants, et je me demandais bien s’ils avaient une utilité à être tournés de la sorte. Bon, soit. C’est un avis !

Concernant le réalisme : eh bien, j’ai souvent grimacé, retenu ma respiration, mis mes mains devant ma bouche comme si la fin approchait. J’ai trouvé que c’était saisissant, et pour ça je dis « chapeau » au réalisateur. Pour le coup, vous vous trouvez vraiment dans cette Amérique sauvage où vous pouvez mourir à chaque instant. J’étais tellement dans le film que je me faisais peur moi-même à penser que quelque chose allait surgir. Mais chut, ne gâchons pas le suspense du film. Je pense qu’on peut cependant discuter de la survie de Hugh Glass lors de cette mésaventure : est-ce plausible à ce point ? Honnêtement, je ne sais pas. Par moments, je me disais : « Oui, bon, quand même quoi. ». Mais après tout, n’ayant jamais vécu ce genre de situation, je ne sais pas comment l’homme peut réagir : l’instinct primitif, la vengeance, tout ça tout ça… Peut-être bien oui. Et puis, c’est un film, on peut fantasmer et exagérer les choses un peu.

Pour ce qui est des images : je vous laisse voir par vous-mêmes.

90 the-revenant the-revenant02 The-Revenant-4

On y est, tout est là. C’est beau. Et ça fait du bien de voir de la beauté à côté d’autres images du film. Si si. « Oh mais en fait on regarde Les 8 Salopards, là ? ». Sympathique. Bon, et puis je ne vais pas tout mettre ici, sinon vous n’aurez plus besoin d’aller le voir.

Parce que oui, dans sa globalité, j’ai beaucoup aimé le film. L’histoire ne cassera pas trois pattes à un canard, en soi on a vu et revu des films où un mec survit à des trucs pas possibles juste pour se venger. Mais là, si, vraiment, il vaut le coup d’oeil, au moins une fois. Leonardo DiCaprio est excellentissime, Tom Hardy aussi et ça fait du bien de voir de bons acteurs ensemble comme ça. Ma déception reste vraiment sur la durée, c’est mon dernier mot.

Vous êtes allés le découvrir vous aussi ? Dites-moi ce que vous en avez pensé ! Si non, pensez-vous aller le voir ?

Le retour de la Fée Clochette : cette fois-ci, des cadres-photos.

Une amie, fan de la Fée Clochette, fêtait son anniversaire tantôt. On a mis le temps, mais on a enfin pu la voir pour lui offrir ces jolis cadres-photos (se jeter un peu de fleurs, ça ne fait pas de mal).

IMG_1691 IMG_1743 IMG_1744

J’ai utilisé des masking tape, des embellissements en bois et des fleurs, puis j’ai dessiné et peint les fées. Un plaisir à réaliser, et j’espère autant de plaisir à les recevoir !

Qu’en pensez-vous ? =)

ID2mars : c’est parti pour un premier marathon !

Il y a de ça quelques jours, voire une bonne semaine, je déprimais un peu, consciente de ne pas aller au bout de mes idées, d’avoir beaucoup de projets et de n’en faire aboutir presque aucun. Cette frustration présente, le moral en berne, j’ai décidé de m’éloigner des réseaux sociaux, des ondes en général. Je n’y viens qu’occasionnellement si jamais des personnes proches me contactent, et pour garder un oeil sur les auteurs/créateurs que je suis, continuer à être informée de leurs actualités.

Finalement, j’ai plusieurs petites choses qui vont se faire dans les prochains jours, les prochaines semaines, les prochains mois, et j’ai réellement envie, pour une fois dans ma vie – et j’espère première d’une immense et longue série de fois – d’aller jusqu’au bout de quelque chose, sans me dévaloriser, m’enlever tout crédit pour continuer à avancer.

Ceci étant, je continuerai à alimenter mon blog d’articles divers : des chroniques de livres, des critiques de films, des créations, très prochainement un test de bijoux grâce à Creavea. Bref, je ne serai pas au « chômage » ici, bien au contraire.

On dira simplement que je suis à l’un de ces moments de la vie où on se demande ce que l’on fait de concret, à quoi l’on sert, ce que l’on apporte à soi et aux autres, et que ce faisant, j’ai envie de me botter le cul à grands coups de Doc Martens. Voilà.

id2mars-global-4-1

Je vous dis donc à très bientôt : j’ai décidé – et c’était le but premier de cet article – de vous parler du premier marathon artistique auquel je vais participer : l’ID2mars. L’idée pour moi est d’écrire 2000 mots par jour afin de rédiger mon premier roman. Grâce aux derniers articles de Aude Réco, que je vous invite à découvrir avec les plus grands empressement et enthousiasme jamais soulevés jusqu’ici dans votre vie, j’ai trouvé la motivation de me lancer enfin dans la rédaction d’un roman sans m’arrêter en chemin. Non, cette fois-ci, je vais donner la chance à mon univers et mes personnages de connaître leur propre histoire.

#HiverMuet

Magnifique couverture par ailleurs réalisée par © Le Monde de Fleurine !

Souhaitez-moi bonne chance ! =)

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury : un incontournable

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un incontournable, j’ai nommé Fahrenheit 451, une sacrée claque offerte par Ray Bradbury. Si les romans d’anticipation, de dystopie, vous plaisent, vous l’aurez forcément dévoré (si non, dépêchez-vous de réparer ce malheureux oubli !).

fahrenheit4511-1000x400

Lors de ma découverte de ce bijou de la littérature, la première chose qui me trottait dans la tête, c’était le titre. Pourquoi ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Dès lors que l’on apprend le Schmilblic comme dirait l’autre, on se rend compte que, très grossièrement bien sûr, le titre est un synopsis du roman. Oui oui, j’ai dit très grossièrement.

Imaginez un monde sans livre, où les pompiers, au lieu d’éteindre les incendies, sont ceux qui les provoquent. Imaginez un monde où lire des livres vous vaut la peine capitale (et puis, faut réussir à les dénicher les derniers survivants !). Imaginez donc un monde où chacun reste à la place qu’on lui a assigné, où réflexions, pensées, dialogues s’effacent peu à peu, pour ne pas dire totalement. Voilà ce qui vous attend, entre autres, en lisant Fahrenheit 451.

J’ai mis du temps pour le lire, je l’avoue. J’ai voulu en savourer chaque mot, presque comme si c’était Ray Bradbury en personne qui me parlait (oui, je suis folle). Non, plus sérieusement, cet homme aime les livres, chérit les livres, et cela se ressent tout au long de ce chef-d’oeuvre. L’histoire est très bien ficelée (qui en douterait ?), les personnages sont presque tous antipathiques, et heureusement. Guy Montag, le antihéros du roman, fait partie de ces personnages. Pompier, l’homme va faire une rencontre des plus bouleversantes : Clarisse, une jeune fille rêveuse, aventureuse, et un brin excentrique.

Cette dystopie est un régal que je vous recommande vivement. Un livre qui DOIT figurer dans votre bibliothèque. Chaque page vaut d’être lue. Et j’espère retrouver ce même plaisir lorsque je lirai Les Chroniques martiennes (je vous livrerai mon ressenti, vous pensez bien !).

Et vous, avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? Si non, allez-vous le lire ? Lorsque vous l’aurez fait, venez m’en dire des nouvelles ! =)